La conduite du changement : Quelles préconisations doivent être mises en place pour mener à bien sa conduite du changement ?

Depuis plusieurs années le monde vit des changements majeurs dont l’issue est imprévisible (instabilité financière mondiale, bouleversements géopolitiques, changements climatiques…). Les entreprises sont directement impactées. Pour elles, l’adaptation et l’innovation par le management du changement sont devenues des compétences impératives à maîtriser afin d’espérer pouvoir survivre à ces changements.

Il est important de prendre en compte qu’une conduite du changement planifiée et contrôlée, même si elle rassure les dirigeants de l’entreprise et ses actionnaires, risque de mettre à mal sa marche quotidienne, ses résultats financiers voire sa réussite.

Une conduite du changement ne se laisse pas « conduire » comme un véhicule dont le parcours est défini à l’avance. La transformation digitale d’une organisation ne peut réussir que si elle est menée par les collaborateurs qui la font vivre au quotidien.

La conduite du changement : Le management du changement par les dirigeants

L’exemplarité et l’implication du dirigeant sont la condition primordiale de la réussite d’un projet de transformation numérique.  Le dirigeant et son comité de Direction ont besoin d’être accompagnés pour incarner une vision de la conduite du changement donnant envie aux collaborateurs de s’engager. Les comportements du type « faites ce que je dis, pas ce que je fais » sont à bannir définitivement. Ils sont d’ailleurs à l’opposé des compétences attendues d’un leader.

La conduite du changement : Faites en sorte que vos collaborateurs se sentent utiles dans le changement

Les stratégies de changement « top-down » sont révolues, car le terrain ne veut plus être la dupe d’instructions de la Direction, qui ne connaît pas toujours son métier ou ses contraintes quotidiennes. Au-delà de démarches participatives, la conduite du changementgagne maintenant à être définie et pilotée par les collaborateurs eux-mêmes. Des méthodes comme le coaching d’organisation ou le modèle des 5 D (définition, découverte, devenir, décision, déployer) permettent de rendre les collaborateurs auteurs de solutions organisationnelles créatives et adaptées aux besoins de l’entreprise. Avec pour effet implicite de lever naturellement les résistances au changement.

La conduite du changement : les 3 leviers de la conduite du changement

  • La communication est le premier acte stratégique de la conduite du changement. Elle vise à donner du sens, susciter des prises de conscience, faire évoluer l’état d’esprit des collaborateurs afin qu’ils s’engagent dans le changement.
  • La formation : tout changement résulte d’un apprentissage.  La formation permet aux collaborateurs d’acquérir les compétences et comportements nécessaires au fonctionnement de la nouvelle organisation. Elle peut-être un levier efficace à condition qu’elle mobilise les principes clés de la pédagogie pour adulte : sens, action, cohésion, reconnaissance, bien-être…
  • L’accompagnement au changement dans la durée. Les changements contraints comme les fusions d’entreprises ou la réduction des coûts nécessitent un temps de deuil. La mise en œuvre d’un réseau de porteurs des changements, la pratique du codéveloppement et le renforcement de la cohésion des équipes permettent de définir un plan d’action collectif mobilisateur pour l’avenir.

La conduite du changement : Optez pour un management du changement permanent

Peu de dirigeants ont encore compris que l’enjeu du XXIème siècle n’est plus de réussir une conduite de changement, puis une autre… mais de s’auto-organiser en permanence, comme un organisme vivant.

L’évolution des pratiques managériales est un prérequis pour mettre en place ces nouveaux modes de gouvernance. La qualité du management en entreprise est encore en deçà de celui promu en formation ou dans les best-sellers sur le management. Trop d’entreprises ne dépassent pas le stade d’un management « gestionnaire » adossé à l’exercice d’un pouvoir hiérarchique. Or, sans motivation et autodétermination des acteurs, il n’y a pas de salut possible pour relever le défi de la complexité ! Les entreprises qui réussiront la transformation permanente sont celles qui auront redonné à l’individu et au collectif la liberté de travailler : auto-organisation, autocontrôle, auto-évaluation, etc.

C’est pourquoi Digituse, vous aide dans l’accompagnement du changement et la transformation numérique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu